Les Vagabonds de l'Imaginaire

Les Vagabonds de l'Imaginaire

Forum Officiel du Club de Jeu Montéchois
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 III - Petit résumé de la vie d'un Vampire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vincent
Grand Ancien
Grand Ancien
avatar

Messages : 640
Expérience : 990
Date d'inscription : 13/08/2009
Age : 23

MessageSujet: III - Petit résumé de la vie d'un Vampire   Dim 19 Fév - 11:32

L’Étreinte

Les vampires sont créés à travers un processus nommé l’Étreinte. Certains clans de vampires la pratiquent plus fréquemment que d’autres, mais l’Étreinte n’est presque jamais donnée à la légère. Après tout, un nouveau vampire est un rival pour la nourriture et le pouvoir. Un infant potentiel est souvent jaugé durant des semaines, voire des années par un sire attentionné, qui évalue avec attention si le mortel ferait un nouveau membre accep-table au sein de la société des damnés.

L’Étreinte est similaire au fait de se nourrir pour le vampire puisqu’il vide sa proie de son sang. Toutefois, après l’avoir rendue totalement exsangue, il lui donne un peu de son propre sang immortel. Très peu de ce sang (une goutte ou deux) est nécessaire pour transformer un mortel en vampire. Ce procédé peut même être appliqué à un humain décédé, à condition que le corps soit encore chaud. Une fois le sang rendu, le mortel « s ’éveille » et commence à boire de lui-même. Mais, bien qu’animé, il est toujours mort : son cœur ne bat pas, pas plus qu’il ne respire. Durant les une à deux semaines suivantes, le corps du mortel subit une série de subtiles transforma-tions : il apprend à utiliser le sang dans son corps et il se voit enseigner les pouvoirs propres à son clan. II est à présent un vampire.

La chasse


La principale différence entre les humains et les vampires reste la façon dont ils se nourrissent. Les vampires ne peuvent subsister avec la nourriture des mortels, ils doivent au contraire entretenir leur immortalité en s’abreuvant de sang frais, de sang humain. Les vampires l’obtiennent de bien des manières. Certains entretiennent des « troupeaux » de mortels volontaires, qui chérissent l’extase du Baiser vampirique. D’autres se glissent la nuit dans des maisons, se nourris-sant sur les humains endormis. D’autres arpentent les terrains de jeu des mortels (boîtes de nuit, bars et théâtres), séduisant des individus afin de les entraîner dans des liaisons dangereuses, travestissant leur prédation en acte passionné. D’autres enfin se nourrissent en usant de la bonne vieille méthode : traquant, attaquant et neutrali-sant (tuant parfois) les mortels qui se sont aventurés trop loin dans les ruelles obscures et autres terrains vagues.

Le monde nocturne des vampires

Les vampires estiment grandement le pouvoir pour ce qu’il est, mais également pour la sécurité qu’il procure. Ils trouvent ridiculement simple d’accumuler des biens, richesses et influences. Un regard hypnotique et quelques mots permettent à un vampire habile d’acquérir toute la richesse, le pouvoir et les serviteurs qu’il désire.

Certains parmi les plus puissants caïnites peuvent implanter des suggestions hypnotiques ou des ordres dans l’esprit des mortels, qui en oublient jusqu’à la présence du vampire. De cette manière, les caïnites peuvent facilement se constituer des légions d’esclaves ignorants. Nombreux sont les personnages publics et les barons des affaires obéissant secrètement à un maître vampire. Bien qu’il y ait des exceptions, les vampires préfèrent demeurer en zone urbaine.

La ville leur procure d’in-nombrables opportunités pour chasser, entretenir des liaisons et s’adonner à la politique ; et les zones rurales s’avèrent souvent dangereuses. Les étendues sauvages sont le domaine des lupins, des loups-garous, ennemis ancestraux des vampires qui ne désirent rien de plus que de les détruire.

Le Jyhad

Certains vampires ne veulent rien avoir à faire avec leurs semblables, optant pour une vie recluse et chassant en soli-taire. Toutefois, la civilisation des morts-vivants est une danse mêlant poisons et manipulation, et peu d’entre eux parviennent à échapper à sa corruption. Depuis la nuit des temps, les caïnites se battent pour la suprématie, dans un combat aussi ancien que complexe connu sous le nom de « Jyhad ».

Les dirigeants, cultures, nations et armées n’ont été que des pions dans cette guerre sécrète, et les conspirations vampiriques ont influencé une grande part (pour ne pas dire la totalité) de l’histoire humaine. Peu de choses sont ce qu’elles semblent être dans le monde nocturne des vampires : un coup d’état, un krach bour-sier ou une tendance sociale peuvent n’être que la partie visible d’un affrontement vieux de plusieurs siècles. Les vampires les plus anciens dirigent dans l’ombre, mani-pulant aussi bien les humains que les autres vampires ; quand ils ne sont pas souvent eux-mêmes manipulés.

En fait, la plupart des combattants peuvent ne même pas savoir pour qui ils se battent, ni pour quoi. Censé avoir débuté il y a des millénaires, le Jyhad se poursuit aujourd’hui encore. Bien que les gratte-ciel aient pris la place des châteaux, les mitrailleuses et les lance-missiles celle des catapultes et des torches, les porte-feuilles d’actions celle des coffres pleins d’or, le jeu reste le même. Caïnite contre caïnite, clan contre clan, secte contre secte, depuis une éternité. Un affront commis durant le règne de Charlemagne est lavé dans les rues de New York. Une insulte murmurée à la cour du Roi Soleil est retournée durant un rachat de société à Sao Polo.

Les villes grouillantes procurent d’innombrables opportu-nités pour se nourrir, démontrer sa puissance politique… et faire la guerre. De plus en plus fréquemment, les vampires parlent de la Géhenne, la nuit de l’apocalypse depuis longtemps prophétisée, lors de laquelle les plus anciens vampires, les mythiques Antédiluviens, sortiront de leurs repaires secrets pour dévorer les vampires plus jeunes. Cette Géhenne, disent les caïnites, annoncera la fin du monde, où vampires et mortels seront emportés dans une inexo-rable tempête de sang. Certains vampires veulent empê-cher la Géhenne, d’autres l’attendent avec fatalisme, d’autres encore la considèrent comme un mythe. Ceux qui croient en la Géhenne disent que le temps est proche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
III - Petit résumé de la vie d'un Vampire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petit résumé des déplacements / tir de nos véhicules.
» Petit résumé de mon aventure d'hier
» Petit résumé, ou comment wiper efficacement (Le Guide Raid)
» Petit guide résumé sur la construction d'un hôtel
» Un oeil sur la Justice - Résumé-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Vagabonds de l'Imaginaire :: 1re Campagne [Vincent] - Contemporain-
Sauter vers: