Les Vagabonds de l'Imaginaire

Les Vagabonds de l'Imaginaire

Forum Officiel du Club de Jeu Montéchois
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 VII - Les générations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vincent
Grand Ancien
Grand Ancien
avatar

Messages : 640
Expérience : 990
Date d'inscription : 13/08/2009
Age : 23

MessageSujet: VII - Les générations   Dim 19 Fév - 13:07

Chez les damnés, le concept de génération est important puisque chacune les sépare un peu plus du Premier
Vampire. Quand un caïnite étreint un mortel, l’infant ainsi créé a une génération de plus que lui ; une génération de plus le sépare donc de Caïn. Les fondateurs des clans constituent la troisième, leur descendance est la quatrième, etc., jusqu’à la treizième aujourd’hui.

Cette explication est néanmoins source de confusion. « Troisième génération » voudrait dire que trois crans séparent les Antédiluviens de Caïn, mais la mythologie n’en mentionne que deux. Si Caïn lui-même n’est
pas la « génération 0 », de quelle génération découle-t-il alors ? La génération détermine notamment le potentiel d’un vampire. La maîtrise de certaines disciplines exige une génération minimum, qui détermine aussi la quantité de sang que peut renfermer le corps d’un damné. Certains vampires âgés n’éprouvent que rarement le besoin de se nourrir tellement leur réserve de vitae est importante.


Diablerie : l’Amaranthe

Une bonne génération s’accompagne aussi d’inconvénients. Comme elle est synonyme de potentiel, il n’est
pas rare que les vampires des dernières générations cherchent à s’emparer du pouvoir de leurs anciens.
Quand un damné boit jusqu’à la dernière goutte du sang d’un caïnite d’une génération inférieure, sa génération baisse. L’acte de transgression qui consiste à boire l’âme d’un vampire s’appelle la diablerie.

Naturellement, les anciens ont une sainte horreur de la diablerie (même si de nombreux nouveau-nés et ancillae seraient surpris d’apprendre combien d’anciens ont atteint leur propre génération en détruisant leur sire ou d’autres anciens). Aussi connue sous le nom d’Amaranthe, la diablerie est le plus grave crime qu’un vampire puisse commettre à l’encontre d’un pair. Sauf en certaines circonstances…

Il arrive parfois qu’un crime soit si abject, que sa victime n’est pas protégée par l’interdit sur la diablerie. Par exemple, un prince qui décrète une chasse de sang précise souvent que celui qui diablerisera le fugitif sera pardonné. Par ailleurs, au sein du Sabbat et de certains domaines anarchs, la diablerie est une forme de promotion acceptée (et même honorée). Après tout, si un vampire se laisse diableriser, eh bien, c’est sans doute qu’il était trop faible pour utiliser ses pouvoirs à bon escient.

Descriptif des générations


Bien que le concept de génération soit exprimé de manière graduée, le véritable sens de chacune est plus
important que le nombre qui l’accompagne. Chacune correspondant à une distinction sociale, synonyme
d’un destin grandiose pour certaines, d’un très mauvais présage pour d’autres.

La seconde génération

La version la plus répandue du Livre de Nod affirme que les vampires de la seconde génération sont au nombre de trois. Dans cette chronique, Caïn étreint ces anciens inconnus pour qu’ils vivent à ses côtés dans la cité d’Énoch et le soulagent. Vu le surnom « d’Antédiluvien » de la troisième génération, les damnés qui s’intéressent à ce genre de mystère prétendent que la seconde génération fut tuée lors du Déluge ou des carnages qui s’ensuivirent. Il n’est pas étonnant de constater que les damnés âgés rechignent à parler de leur sire et de l’important conflit qui les opposa. De toute évidence, certains en savent plus qu’ils ne veulent bien le dire.

S’il existait aujourd’hui encore un vampire de la seconde génération, il s’agirait d’un être d’une puissance incalculable. Certains clans affirment que leur aïeul est de la seconde génération, et non de la troisième, habituellement associée à leurs fondateurs. Aux yeux de ceux qui accordent une grande importance aux origines des damnés, cela relève d’un orgueil démesuré ou de la pire des hérésies.


La troisième génération

De nombreux récits, plus terrifiants les uns que les autres, parlent de la troisième génération, mais seuls
les noms de deux d’entre eux sont largement répandus : Lucian et Mekhet. Aujourd’hui, on les surnomme les Antédiluviens, et il s’agit des fondateurs des treize clans majeurs. Si certains sont encore en vie, ils se cachent, pour rester à l’abri des affres du Jyhad. Quel que soit leur nombre désormais, ils ne mènent plus un conflit ouvert comme le mentionne le Livre de Nod, mais une guerre de l’ombre. En effet, le Jyhad semble constituer leur priorité, car ils prennent un malin plaisir à déjouer toutes les manoeuvres de leurs adversaires.

Leurs actions vont de choses de peu d’importance, comme l’acquisition d’une oeuvre d’art, à d’extraordinaires machinations impliquant des nations entières. Mais ils font preuve d’une subtilité telle que nul n’est réellement conscient de leurs manipulations. Les vampires de la troisième génération sont à part, divisés entre ceux qui sont prêts à partager le monde avec les mortels et ceux qui veulent le mettre au pas. Par ailleurs, certains ont peut-être atteint Golconde ou cherchent à aider leurs semblables à découvrir eux aussi cet état. Bien évidemment, eux aussi doivent participer au Jyhad, en luttant contre les anciens qui ne souhaitent pas que cela arrive.

Ceux de la troisième génération sont des êtres terribles, qui vivent depuis très longtemps et disposent de pouvoirs inconcevables pour leurs descendants. Certains affirment qu’ils ne peuvent succomber à la mort ultime que s’ils le veulent bien ou sont tués par un de leurs pairs. Dans ce cas, le Jyhad serait-il un conflit destiné à savoir qui sera le dernier ?


Les quatrième et cinquième générations

Ces vampires, connus sous le nom de Mathusalems, sont presque aussi puissants et secrets que les Antédiluviens. Ce sont bien souvent les plus puissants alliés, agents et pions du Jyhad, car leur pouvoir égale quasiment celui de la génération précédente. En conséquence, leur nombre a sensiblement décru au fil de millénaires de conflits entre eux, mais également contre de mystérieuses entités qui leur seraient supérieures. Rares sont les représentants de ces générations encore actifs. Certains trouvent refuge auprès de l’Inconnu ou de la Tal’Mahe’Ra pour éviter le Jyhad et la diablerie. Le Cercle intérieur de la Camarilla serait constitué de plusieurs Mathusalems. D’aucuns, critiques, affirment que le véritable objectif des sectes est de déjouer les manoeuvres des Antédiluviens au sein des générations plus récentes. Bien que le pouvoir de Caïn soit quelque peu dilué parmi eux, les membres de la quatrième génération n’en restent pas moins très puissants, comparables à des dieux aux yeux des mortels et des novices.


Les sixième, septième et huitième générations


Les damnés de ces générations sont ceux que l’on qualifie le plus communément d’anciens, et ils jouent un rôle actifdans la société vampirique. Leurs manoeuvres dictent les actes des principales sectes (du moins, à les croire) et les autorités locales sont habituellement issues de leurs rangs. Ceux qui apparaissent sur la scène publique sont habituellement des personnalités : des chefs de clan ou de lignée, des princes, des primogènes, des évêques, archevêques, barons anarchs et autarkis de marque. De nombreux princes de villes européennes sont de la sixième génération. De leur côté, les princes des villes américaines sont généralement de la septième ou de la huitième génération.

Il convient de noter que la huitième génération semble être la dernière dont les membres sont qualifiés d’anciens par leurs aînés. Peut-être est-ce parce que la plupart d’entre eux ont été créés avant l’ère contemporaine et que cela se voit dans leurs manières et leur comportement. Néanmoins, peut-être s’agit-il d’une forme de sarcasme visant tous ceux qui sont sous le rang de Mathusalem.

Les neuvième et dixième générations

Bien qu’ils soient parfois qualifiés d’anciens, ces damnés frayent souvent avec les jeunes générations, notamment dans le Nouveau Monde. Les membres de cette génération sont plus fréquemment qualifiés d’ancillae, un terme plus souvent basé sur leur âge et leurs actions que sur leur génération. La plupart sont le fruit de l’ère contemporaine, et paraissent donc étranges aux yeux des damnés plus âgés. D’une certaine façon, ils comblent le fossé existant entre les nouveau-nés et les véritables anciens.

Les onzième, douzième et treizième générations

Les plus récentes générations de vampires sont souvent qualifiées de nouveau-nés. La plupart des damnés d’aujourd’hui appartiennent à ces générations, et sont sans doute quatre fois plus nombreux que ceux des générations antérieures. Nés depuis peu, ils sont le fruit d’une société qui connaît un changement rapide, en mal comme en bien. De toute évidence, ils sont en phase avec la technologie moderne. Ils sont donc habitués aux autoroutes de l’information, et il ne leur viendrait pas à l’idée de confier à un cavalier un message à remettre dans un village situé à 500 kilomètres. Ce sont les vampires de la génération de l’information, ceux qui se servent d’ordinateurs et de médias sociaux, et sont peut-être en train de
changer la nature des vampires.


Les quatorzième et quinzième générations


Il y a très peu de vampires de ces générations, et aucun au-delà. En effet, ceux de la quinzième génération n’arrivent tout simplement pas à produire de descendance. Leur sang est beaucoup trop dilué et ils sont tellement éloignés de Caïn, qu’ils ne sont plus en mesure de transmettr  la malédiction. Des rumeurs évoquent le fait que certains vampires donnent naissance à des enfants au lieu de créer des infants, tandis que d’autres rapportent des éléments ne se trouvant pas dans le Livre de Nod. Mais l’ouvrage est précis sur un point : l’apparition du Sang clair est l’un des signes du Jugement dernier et de l’arrivée de la Géhenne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
VII - Les générations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stégadons toutes générations.
» YGO : Booster Force des Générations (11/08)
» Officier contrôleur des opérations aériennes
» [Guerre] Début des opérations aériennes sur la Lybie
» Modern Wafare 3 - Opérations de clan : Infos / Stat / Résultats / Participants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Vagabonds de l'Imaginaire :: 1re Campagne [Vincent] - Contemporain-
Sauter vers: